Logo Selyre

Liste de nos auteurs :

Jean-Paul Gayot

Jean-Paul Gayot

Né le: 04 / 06 / 1943

Adresse: 6 rue de la Gare 01 Trévoux

e-mail: jpgayot@orange.fr

Site web:

Adhérent(e) à la Sélyre

Biographie:

   Originaire par ma mère née Gachet de St-Etienne, et par mon père Gayot de Trévoux, j'ai vécu mes vingt premières années à Orange puis Carpentras où mon père fut Avoué puis Avocat.

    Après des études à Aix et Marseille, j'ai commencé un stage de clerc en l'étude de Me Taithe notaire à Villefranche, puis à Trévoux en l'étude de Me Latour avec lequel je me suis associé en 1977.

   J'ai alors participé à de nombreuses associations, notamment cyclistes.

   Je fus membre de la Jeune Chambre Économique de Villefranche puis Président, et devins le 37 049ème sénateur mondial. Je fus ensuite appelé à présider la Chambre des Notaires de l'Ain, puis Le Conseil régional des notaires à Lyon.

   J'ai pris ma retraite à 64 ans, et comme mon grand-père, ma grand-tante sa soeur, et l'une de mes tantes Mme Billioud-Gayot, je me suis lancé dans l'écriture par goût, par besoin interne, et pour occuper mon temps que je partage avec la photographie et la famille.

Bibliographie:

  • "Une cravate de notaire" pièce de théâtre;
  • "Pour une poignée de pignons" roman en trois tomes;
  • "Improbable rencontre - Spicilège à deux mains", poèmes;
  • Margot de Trévoux, roman;
  • L'ascenseur du diable, roman.
  • Fission, roman

Extrait de:

    du recueil de poèmes "Improbable rencontre - Spicilège à deux mains":

       Poète il se croyait. Mais son génie tremblant Est à peine existant. Poète il se croyait. Il se croyait poète à cause de sa piaule, Enfumée et remplie de femmes hystériques, Sombres figures jaunâtres, jambes acrobatiques, Avec des chats partout, hérissés et qui miaulent. Des flaques de sang noir comme des taches d’encre Fleurissent son tapis couvert de moisissures. Des torrents de déchets coulent dans les rainures Et forment dans les trous puants d’atroces chancres. Toutes ces femmes saoules, ces muses qui croupissent, Ces lutins pataugeant, ces monstres grimaçants, Les murs éclaboussés qui devraient être blancs, Les rêves frémissants et qui l’enorgueillissent.

     Tout cela le poète L’a vu et l’a écrit, Parce qu’en une nuit Il s’était cru poète.


Logo cake

Valid XHTML 1.0 Strict

Société des écrivains et du livre lyonnais et rhônalpins (SELYRE) - siège social: 49, chemin du Grand-Roule 69350 La Mulatière -Tél. 04 78 50 11 66 - email selyre@voila.fr -  Déclar. préfecture N° 823 du 14/12/2002 - ISSN: 1967_0346